antoniomarmol

Antonio M M de Lendava, Slovenia de Lendava, Slovenia

Lecteur Antonio M M de Lendava, Slovenia

Antonio M M de Lendava, Slovenia

antoniomarmol

La plupart des romans classiques me sont au moins vaguement familiers - même si je ne les ai pas lus, j'ai au moins vu une version de film ou absorbé l'intrigue par osmose culturelle. Mais Wuthering Heights est un que je ne connaissais vraiment pas beaucoup, à part reconnaître le nom "Heathcliff". Je m'attendais à une romance, et bien que la romance ne soit pas vraiment mon truc, j'ai apprécié Jane Austen, alors j'ai pensé que je pourrais trouver Wuthering Heights au moins tolérable. Le fait est que, tout comme Austen n'écrivait pas vraiment des histoires d'amour mais des critiques sociales sardoniques déguisées en histoires d'amour, Emily Bronte n'a pas écrit de romance - elle a écrit un récit morbide de vengeance, de malheur et de mort, alimenté par la fièvre. l'imagination d'une femme qui avait rarement été en dehors de sa propre maison dans le Yorkshire et qui avait vu beaucoup plus de morts que d'amour dans sa propre famille. Heathcliff, un enfant trouvé errant dans les rues, est adopté dans la famille Earnshaw à un jeune âge et devient la chérie de Cathy Earnshaw. Le frère aîné de Cathy déteste l'orphelin, donc dès qu'il hérite de la succession, il réduit Heathcliff au statut de serviteur. Cathy grandit et décide d'épouser le riche mec local afin qu'elle puisse utiliser son argent pour aider Heathcliff. Cela s'avère être une mauvaise idée épique tout autour. Heathcliff est un très mauvais homme. Son unique caractéristique de rachat est censée être son amour pour Cathy, mais il l'aime tellement qu'il passe toute sa vie à détruire tous ceux qui lui sont associés, y compris sa fille. Il n'y a rien de gentil à dire sur lui, et Bronte n'essaie pas vraiment de le rendre sympathique. Il fait un très bon travail pour rendre tout le monde dans son monde misérable jusqu'à la fin du livre. Comme vous pouvez le deviner, je n'ai pas particulièrement aimé ce livre. Je pense que Bronte a écrit une histoire merveilleusement complexe avec de grands personnages (et méprisables), et vous pouvez sentir le vent souffler sur les landes du Yorkshire lorsque vous le lisez. Mais c'est une lecture assez sombre et misérable sur Heathcliff détruisant systématiquement tout et tous ceux qu'il touche. Il est étonnant pour moi que n'importe qui puisse considérer ce psychopathe comme une figure "romantique". J'ai trouvé Wuthering Heights brillant, dérangeant, texturé et pas très amusant à lire. C'est dommage que Bronte n'ait pas vécu pour écrire plus de livres, car je suis sûr que tout ce qu'elle a écrit aurait été tout aussi intéressant et aurait gagné une place parmi les classiques, mais contrairement à Austen, Dickens et Trollope, elle n'est pas vraiment un auteur Je serais impatient de relire.

antoniomarmol

J'ai trouvé ce livre merveilleux qui a commencé avec l'auteur en tant qu'épouse riche et obéissante qui a repris le Washington Post à la mort de son mari et l'a propulsée elle-même au plus haut niveau de l'excellence journalistique. Il couvre les Pentagon Papers, le Watergate et le conflit syndical presque désastreux de la section locale 6 ainsi que des aperçus intérieurs de personnalités présidentielles et des pierres d'achoppement en cours de route. Un regard divertissant sur une histoire américaine récente, le livre est une lecture facile et un tourneur de pages surprenant pour une autobiographie. Au début, je pensais qu'il y avait trop de noms, mais le livre est une vie candide et introspective d'une femme remarquable qui parle et a fait le pas. Excellent livre qui a remporté le prix Pulitzer 1998.

antoniomarmol

Alors que je lis la dernière page de Pandemonium et que je retourne à la quatrième de couverture, je suis choqué et impressionné par ce que Lauren Oliver a encore fait avec cette histoire incroyable. Je m'attendais à un bon vieux livre du milieu, où rien ne se passe vraiment à part faire glisser l'histoire, peut-être un certain développement de personnage, juste pour nous faire passer au troisième et dernier épisode. Je n'aurais pas pu être plus éloigné de la vérité. Ce livre, à mon avis, était encore meilleur que le premier, et j'ai vraiment, vraiment, adoré le premier livre (Delirium). Nous suivons Lena à travers ses luttes et ses réalisations après le cliffhanger qui nous a laissé dans Delirium (Remarque: si vous n'avez pas encore lu Delirium, faites-le maintenant !!! et désolé si je renonce à tout livre 1 spoilers, mais parfois Je ne pourrai pas l'aider pour faire passer mon message). Après que Lena ait traversé The Wilds, elle constate que ce n'était pas aussi facile qu'elle le pensait. Ce n'était pas que de l'amour, des jeux et de jolies choses. Elle était pour la leçon de sa vie, et parfois la leçon elle-même était de valoriser et de se battre pour sa propre vie. De nouveaux personnages, très intéressants, sont introduits, et certains anciens, j'aurais aimé y être. Lena se retrouve dans The Resistance, qui se développe rapidement, alors que le nombre de sympathisants et de guéris qui doutent de la guérison augmente. Lena s'infiltre dans le DFA (Deliria-Free America) et assume la mission de l'observation de Julian Fineman, fils du chef du DFA et enfant de l'affiche de la division jeunesse du DFA. Il n'est pas encore guéri, mais il est sur le point de l'être. Les circonstances réunissent Julian et Lena, et ils sont obligés de coexister et de travailler ensemble. Cela conduit à un triangle amoureux inévitable, entre Lena et Julian, et le garçon Lena est amoureux d'Alex, qui s'est sacrifié dans le premier livre pour amener Lena de l'autre côté de la clôture. Le fait est qu'Alex est invisible pour Lena, car elle ne sait pas s'il est même physiquement vivant, mais très vivant dans le cœur de Lena. Tout comme Delirium, Pandemonium se termine par un choc d'un cliffhanger. Nous en savons plus sur la mère de Lena et nous assistons à la croissance de Lena, d'une fille faible aux rêves inaccessibles à une femme forte et indépendante, qui peut donner un coup de pied à n'importe qui derrière. Je suis absolument époustouflé par cette suite et j'ai hâte de savoir ce qui se passe maintenant. Lauren Oliver m'a encore une fois captivé par la belle prose et l'action rapide que l'on trouve dans ce livre. 5 étoiles tout le long. (Initialement examiné sur JJiReads.blogspot.com)

antoniomarmol

Une lecture agréable.