gendrewaccf8ca

Gabriel G G de Konikowo, Poland de Konikowo, Poland

Lecteur Gabriel G G de Konikowo, Poland

Gabriel G G de Konikowo, Poland

gendrewaccf8ca

Reçu de ma mère pour mon anniversaire. Amusant car je continue de ramasser ça au Sams Club chaque fois que je vais à l'épicerie. Parfois, je jure qu'elle a des pouvoirs télépathiques ...

gendrewaccf8ca

J'avais ramassé ce livre il y a des années, commencé à le lire, perdu tout intérêt, puis poursuivi. Visiter l'Irlande avec ma femme, Sarah, l'année dernière m'a inspiré à le reprendre, tout comme la lecture et l'apprentissage de James Joyce pendant notre séjour. J'ai même commencé à penser que son livre serait un tremplin pour ma compréhension de mes propres luttes autour de l'identité en tant qu'artiste. Il m'a fallu plusieurs pages pour entrer dans la voix de Joyce. J'ai beaucoup apprécié sa voix à ce moment-là. La description semblait très bien correspondre à la mémoire avec des trous et des filtres couvrant la capacité d'observer les événements. La longue obsession religieuse des deux tiers du livre a failli me perdre, mais elle a duré si longtemps qu'elle a commencé à m'amuser. J'ai pensé à mon zèle religieux à l'adolescence et j'ai souri. Ce type d'écriture ne pouvait venir que de quelqu'un qui était vraiment embourbé dans les profondeurs de la vie religieuse. Pourtant, la lecture des passages m'a rappelé de lire "l'Enfer" de Dante. Je suis sûr que j'ai manqué beaucoup de signification basée sur le contexte historique et d'autres aspects dont je suis juste un pauvre étudiant ou ignorant. Ce travail a mis mon attention à l'épreuve, mais m'a motivé à aborder des lectures similaires. J'espère prendre le temps de relire ceci lorsque je serai mieux préparé à apprécier sa profondeur. Sarah a acheté «Ulysses» pendant que nous étions à Dublin et nous essayons de travailler jusqu'à cette lecture intimidante.

gendrewaccf8ca

Livre bien écrit sur le rôle de Sharpe dans l'armée et la guerre en Europe dans les années 1800.

gendrewaccf8ca

It was great to sink my teeth into yet another gritty Harry Bosch novel. There is something about this intense cop who places victims well above office politics and bureaucracy that just appeals to me. However, Michael Connelly might be slipping a bit: a vital twist in the tale was obvious very early on in the book, and it was frustrating to have to keep on till page 245 or so before Harry finally "gets" it. Ditto for a vital clue a mold-infested evidence box. In the end, however, there were enough unanticipated twists and turns that made up for the above, and resulted in an overall satisfying read.

gendrewaccf8ca

Wonderful tale of curiosity, redemption, forgiveness, and communication...and how difficult all of those things can be.