princekv45ab91

Prince Kv Kv de البلايلة، Algeria de البلايلة، Algeria

Lecteur Prince Kv Kv de البلايلة، Algeria

Prince Kv Kv de البلايلة، Algeria

princekv45ab91

C'est en fait 3,5. Ça a commencé très lentement, jusqu'à environ la moitié du chemin où j'étais prêt à le mettre pour de bon. Mais j'ai continué et je suis content de l'avoir fait, car cela est devenu beaucoup plus excitant et a eu un grand apogée.

princekv45ab91

Cela fait un bon moment que je n'ai lu aucune forme de thriller politique, donc j'avais hâte de lire "Discontents" de James Wallace Birch. Ce que j'ai découvert était une lente gravure d'un roman qui explore les différentes idéologies autour desquelles nos sociétés sont actuellement basées. Cela m'a vraiment fait penser à des choses telles que les rôles des gouvernements et des entreprises dans nos vies, qui, je le soupçonne, sont l'objectif principal d'un roman comme celui-ci. L'histoire elle-même suit la vie d'Emory Walden, un célèbre blogueur qui a partagé son mécontentement envers le gouvernement et la société en général. À son retour aux États-Unis après avoir voyagé en Europe, il est approché par un homme riche nommé Fletcher Spivey qui veut aider Emory à faire connaître les maux de la société. Fletcher utilise son argent pour créer une identité alternative pour Emory afin de s'assurer qu'il reste en sécurité et libre. Cependant, la paranoïa ne tarde pas à influencer Emory et il commence à remettre en question divers incidents et les relations qu'il a nouées avec des gens qui connaissent son vrai nom. J'ai trouvé l'histoire assez sèche et lente au début, car elle se délecte des divers problèmes et opinions de ceux qui ne sont pas satisfaits de ce que la société offre actuellement. Après les premiers chapitres, je n'étais vraiment pas sûr de pouvoir en profiter car je ne peux pas dire que je suis du même avis que ce que nous voyons dans le roman. Cependant, je suis content de l'avoir collé car même si ce n'est pas le roman le plus rapide, Birch parvient toujours à adopter ce point de vue politique et à l'intégrer dans un thriller politique plutôt intéressant plein d'intrigues, de paranoïa, de subterfuge, de quelques rebondissements et même un peu de romance. Bien que je ne sois pas vraiment lié aux points de vue généraux d'Emory, il était tout de même très agréable de suivre le point de vue d'un étranger comme lui, quelqu'un sans réelle perspective qui était tout simplement insatisfait de ce que la société pouvait offrir. De plus, j'ai trouvé qu'Emory était un personnage crédible, plein d'hypocrisie, d'ego et de défauts répandus dans la plupart des personnalités. Birch n'a pas tenté de le rendre parfait et c'était un changement bienvenu dans le roman à suspense standard qui suivrait généralement les ébats d'un super espion ou d'un analyste hautement intellectuel. Il y avait cependant quelques problèmes avec le roman; le premier est qu'il y a une tournure de complot concernant un sans-abri appelé Renton dont je ne dirai pas grand-chose au-delà du fait qu'il me semblait complètement incrédule. Il y avait aussi quelques problèmes logiques qui me faisaient ressentir la même chose, comme celui du visage d'Emory plâtré autour de l'endroit, mais personne ne semblait capable de l'identifier même lorsqu'il était au poste de police ou qu'il errait dans les rues parce qu'il était en utilisant un nom différent. Dans l'ensemble, il s'agissait d'une lecture stimulante et intéressante que la plupart des lecteurs à l'esprit politique devraient apprécier. Ce n'est certainement pas un livre pour les personnes qui attendent une lecture légère ou facile et je pense que la lenteur pourrait s'avérer difficile pour certains. Cependant, si vous voulez que vos idées et vos pensées soient remises en question par ce qui est en son cœur une histoire divertissante, allez-y et prenez-la.

princekv45ab91

JF-YAWic