bache

Mikkel Bache Bache de Donets', Kharkiv Oblast, Ukraine de Donets', Kharkiv Oblast, Ukraine

Lecteur Mikkel Bache Bache de Donets', Kharkiv Oblast, Ukraine

Mikkel Bache Bache de Donets', Kharkiv Oblast, Ukraine

bache

3.5 Prose admirablement travaillée mais finalement courte sur le fond. Une lecture assez agréable. Je m'en tiendrai à sa fiction.

bache

J'ai lu ce livre, comme la plupart des autres critiques, avant toute la panne Oprah / Smoking Gun. J'avais adoré, mais je pense que j'ai eu l'impression que certains de ses détails étaient bizarres. C'est presque comme s'il avait réalisé qu'il était un foutu, et a pensé qu'en le rendant plus prononcé, il attirerait l'attention. Cela semble être une tendance récente avec beaucoup de nouveaux écrivains - pour essayer de sortir avec les événements les plus ridicules de leur vie - mais je l'ai ignoré avec son livre juste parce que l'écriture était si nette. Il a cette technique de ne pas utiliser de guillemets, malgré le fait que la plupart du livre est des conversations. La répétition et les majuscules étranges distinguent également ce livre. Je l'ai repris ce week-end, mais pour une raison quelconque, tout avait changé. L'histoire d'amour qui avait semblé si douce la première fois semblait maintenant désespérément maladive - Lilly était maintenant la carapace pathétique et nécessiteuse d'une femme. Je suis ensuite tombé sur le passage à propos de Bobby, un autre patient de "Promises" qui, dans la narration de Frey, s'approchait de lui et de son ami et racontait des mensonges bizarres qu'il pensait que tout le monde croyait. À propos des gens qu'il connaît. À propos de la quantité de médicaments qu'il a consommée. Les femmes avec qui il a couché. Le problème qu'il a eu. Je me demande vraiment comment Frey a pu écrire ces passages sur Bobby et ne pas avoir eu l'impression que c'était son vrai personnage.

bache

C'était la version DK EYEWITNESS CLASSICS.

bache

The people written about in this book were fascinating. Aside from the usual you get in undergrad American lit courses, the only one I really knew anything about was Margaret Fuller. So, reading about the people was really interesting. However, the writing was terrible. Cheever continually inserts herself into the narrative in ways that do not add anything to the book; of course, she also inserts many other things that add nothing to the book. And the 1-3 page chapters with cutesy titles were just annoying.